• Marion

Cabaret Vert : Day 1, Reason 1 L'AMBIANCE


Pourquoi je vais au Cabaret Vert ?

Un jour, une bonne raison.

Aujourd’hui je vous parle de l’ambiance du Cabaret Vert !


C’est bien simple, c’est le seul endroit où tu peux croiser ton boss, tes collègues, des gens que tu n’as pas vu depuis une éternité et faire la fête avec eux en oubliant tous tes soucis !

Tu peux y croiser ton voisin ou bien un gars qui débarque de l’autre bout de la planète et discuter tranquillement entre deux concerts autour d’une bonne bière (ou d’un jus de fruits, chacun son truc).

Une grande famille qui se donne rendez-vous chaque année square Bayard, à Charleville-Mézières au beau milieu du massif ardennais. Massif oui, une montagne c’est ça, du coup tu comprends maintenant pourquoi la thématique est axée Freeride Music cette année ? Allez je t’aide, il y a une paire d’années le massif des Ardennes était aussi important que celui des Alpes, alors on fait un petit voyage dans le temps et on se retrouve au milieu d’une station de ski, non pas pour respirer le grand air mais venir écouter des artistes venus du monde entier.

Parce que c’est aussi ça le Cabaret Vert, des artistes locaux à côté d’artistes internationaux. Je vous le disais, je ne suis pas du tout au courant des tendances musicales, je ne connais pas la majorité des artistes présents sur scène mais ce qui me plaît particulièrement c’est qu’on s’ouvre justement à d’autres styles musicaux, on découvre de nouveaux noms et on ressort quoiqu’il arrive heureux de ces quatre jours de festival.



Pour résumer, une ambiance complètement dingue et décalée, des surprises et nouveautés chaque années, pour tous les goûts et tous les styles, de l’électro, du rap, du reggae, du rock…de magnifiques show , des espaces dédiés comme le Green Floor pour l’électro, le Temps des Freaks pour ceux qui aiment les fêtes foraines rétros et pleine de curiosités… Mais ça on s’en parle d’en un autre article !

43 vues

FACEBOOK

  • Facebook
  • Instagram

INSTAGRAM

Contact         / ©chroniquesduneardennaise